L'audace d'être catholique dans ce monde

L’association de ces deux termes peut paraître insolite. L’audace en effet n’est pas répertoriée parmi les vertus chrétiennes et toute audace n’est sans doute pas recommandable. Mais si nous retenons qu’elle est une disposition qui porte à des actions difficiles, à braver les obstacles et les dangers, mais aussi la routine et la mollesse, si son contraire est peur, lâcheté ou pusillanimité, nul doute que les circonstances nous pressent de manifester de l’audace ! Cette audace d’avoir de grands désirs, d’entreprendre avec magnanimité, de persévérer sans relâche, et de n’abandonner à la Sainte Providence que ce qui ne dépend pas de nous !

Lire la suite

Vouloir c'est pouvoir

La volonté conditionne l’action. Lénine ne disait pas autre chose quand il affirmait que « là où il y a une volonté, il y a un chemin ». C’est dire toute l’importance de cette faculté qui peut conduire, un peu comme la langue d’Esope, au salut - ou à la perte - selon le but choisi. Ordonnée au Bien, que cette revue choisit évidemment d’embrasser, soumise aux exigences catholiques et bénéficiant de la Grâce nécessaire à son exercice, la volonté permet d’approcher la finalité offerte à chacun : le salut éternel.

Le dossier de ce numéro en décortique pour vous les différents aspects, les place dans la seule perspective qui puisse réellement l’orienter, propose des pistes de réflexion et présente des modes d’action adaptés à la fois aux parents et aux enfants : en un mot, la famille d’abord !

Lire la suite

Mgr Lefebvre,fidèle et rebelle ?

Citer en exemple Mgr Lefebvre dans un numéro de Famille d’abord traitant de l’autorité, paraîtra à certains esprits superficiels une incongruité, voire une provocation. Comment l’évêque qui s’est opposé à l’autorité de Paul VI en refusant la nouvelle messe, et plus encore comment celui qui s’est dressé contre l’autorité de Vatican II dans un ouvrage intitulé «J’accuse le Concile» (Ed. Saint-Gabriel, 1976), peut-il donner l’exemple de l’obéissance ?

Superficiellement ou médiatiquement (ce sont des synonymes), on peut voir en Mgr Lefebvre un rebelle, un orgueilleux, et s’en scandaliser. Superficiellement ou dialectiquement (ce sont aussi des synonymes), on peut voir en lui un évêque de fer résistant à tous les assauts du modernisme, et s’en féliciter. Les libéraux tenteront de concilier ces points de vue contraires en disant que Mgr Lefebvre fut «fidèle dans sa rébellion» ou «rebelle dans sa fidélité». Laissons-leur ce langage bizarrement réversible, comme leurs convictions...

Lire la suite

Cultiver et promouvoir l’esprit familial

Nous possédons un trésor que bien souvent nous méconnaissons ou sous-estimons. Nous sommes attirés par bien des sollicitations extérieures, tentés d’aller chercher ailleurs ce qu’en fait nous détenons, ce que nous devrions tenir à la disposition de nos contemporains déboussolés : le ferment de toute paix sociale, de toute prospérité et de toute civilisation. En effet la famille, ordonnée par Dieu à la propagation du genre humain, est dans l’ordre naturel la première société humaine. Les lois qui la régissent, prescrites dès la Genèse, confirmées et sacralisées par Jésus-Christ lui-même, ne valent-elles pas peu ou prou pour toute société ?

Lire la suite

La paternité, source du rayonnement de l’esprit familial

Si les châteaux-forts permettent de se mettre pour un temps à l’abri d’un ennemi plus puissant, aucune guerre dans l’Histoire n’a jamais été gagnée en restant à l’abri des remparts. David n’a pas vaincu Goliath à l’abri d’une enceinte fortifiée, mais en adoptant une tactique et une arme capable de vaincre cet ennemi surpuissant. C’est pourquoi nous ne pouvons nous satisfaire de conserver entre nous la vérité, la foi, la messe et les moeurs conformes à la doctrine catholique ; raviver cet esprit de reconquête, avec la grâce du sacrement de confirmation, selon notre état de foyer chrétien, tel est l’objet du prochain congrès des familles auquel vous êtes conviés.

Lire la suite

Des arguments d'autorité

Prétendre qu’aujourd’hui, sous la pression du monde, il est devenu impossible d’exercer l’autorité au sens catholique de ce terme, est un lieu commun dont la dernière université d’été de la FSSPX a justement dénoncé les limites, dans l’un de ses ateliers consacrés au service de la Chrétienté.

Pour autant, il est vrai que la chose n’est pas simple, rendue d’autant plus complexe que les principaux systèmes de société en place semblent s’être fixé pour objectif d’en nier les principes fondamentaux. Cette véritable révolution qui a consacré depuis longtemps les divorces entre l’Eglise et la société civile, entre les modes de gouvernement et les familles, entre les familles elles-mêmes et, jusque dans leur sein, entre les générations qui les composent, n’est plus à démontrer. Mais faut-il s’y résoudre ? Certainement pas : l’autorité nous vient d’abord de Dieu et, à ce titre, nous appartient. C’est à nous de faire la démonstration quotidienne que le catholique est nécessairement un homme d’autorité. Ou, à défaut, de démission et de renoncement : il n’y a pas d’autre alternative en ce domaine.

Lire la suite

Edito juin 2017

« Des études qui n’ont pas éveillé le sens de l’admiration sont des études manquées » disait André Charlier. Le fait est que celui qui fut directeur de l’école des Roches pendant plus de vingt ans1 n’aura de cesse d’inculquer le goût du beau à ses élèves, faisant dire à Antoine de Lévis-Mirepoix, ancien élève : « Que ne m’a t-il appris ? Il m’a ouvert à la musique, au théâtre, à toute une part de la littérature, à la poésie. A la réflexion, au discernement, à l’effort. A la beauté, à la foi. »

Parce que nous avons la foi, nous ne pouvons pas vivre sans beauté et c’est la raison pour laquelle, comme un avant-goût de notre congrès consacré cette année à la culture, ce numéro de Famille d’abord vous propose un dossier sur ce sujet : beauté et sainteté ; comment éduquer au beau ? ; l’art et la beauté. Voici des thèmes essentiels qui doivent structurer notre façon d’éduquer aussi bien au sein de la famille qu’à l’école et que vous pourrez approfondir du 7 au 9 juillet prochain à la Martinerie.

Lire la suite

  • 1
  • 2