L’esprit familial au sein des cercles

Monseigneur Henri Delassus1 démontre magistralement que les lois qui régissent la famille, les vertus qui la conservent et la développent, sont les mêmes qui permettent de générer ou régénérer toute société, les corps intermédiaires et la société politique. Dès lors, il n’est pas étonnant que ces trois grandes lois sociales, autorité, hiérarchie et union, instituées dès la Genèse puis confirmées et sanctifiées par le Nouveau Testament, soient combattues inlassablement par l’esprit révolutionnaire. La liberté prônée par sa devise refuse en effet toute autorité venant de Dieu, l’égalité toute hiérarchie naturelle ; quant à cette fraternité sans père, qu’est-elle sinon le masque de l’individualisme ou d’une complicité partisane ?

L’autorité, instituée pour le bien commun, s’exerce non par intérêt ou cupidité mais en esprit de sacrifice. La hiérarchie découle de la diversité naturelle des dons et des situations qui fait que chacun, à sa place, contribue dans l’ordre au bien commun. L’union des cœurs enfin, est le ciment qui fait la force, dans un esprit de bienveillance qui relève de la charité, tempère l’autorité et renforce l’obéissance. Cultivons donc cet esprit familial régénérateur non seulement dans nos familles, par où il faut bien sûr commencer, mais aussi dans notre environnement social et professionnel, dans nos paroisses, nos écoles et nos cercles, lesquels constituent localement des familles de familles !

Lire la suite

L’esprit familial au sein des cercles

Monseigneur Henri Delassus1 démontre magistralement que les lois qui régissent la famille, les vertus qui la conservent et la développent, sont les mêmes qui permettent de générer ou régénérer toute société, les corps intermédiaires et la société politique. Dès lors, il n’est pas étonnant que ces trois grandes lois sociales, autorité, hiérarchie et union, instituées dès la Genèse puis confirmées et sanctifiées par le Nouveau Testament, soient combattues inlassablement par l’esprit révolutionnaire. La liberté prônée par sa devise refuse en effet toute autorité venant de Dieu, l’égalité toute hiérarchie naturelle ; quant à cette fraternité sans père, qu’est-elle sinon le masque de l’individualisme ou d’une complicité partisane ?

L’autorité, instituée pour le bien commun, s’exerce non par intérêt ou cupidité mais en esprit de sacrifice. La hiérarchie découle de la diversité naturelle des dons et des situations qui fait que chacun, à sa place, contribue dans l’ordre au bien commun. L’union des cœurs enfin, est le ciment qui fait la force, dans un esprit de bienveillance qui relève de la charité, tempère l’autorité et renforce l’obéissance. Cultivons donc cet esprit familial régénérateur non seulement dans nos familles, par où il faut bien sûr commencer, mais aussi dans notre environnement social et professionnel, dans nos paroisses, nos écoles et nos cercles, lesquels constituent localement des familles de familles !

Lire la suite

Famille et Travail

Le 18ème congrès des familles s'est déroulé les 5, 6 et 7 juillet sur le thème "Famille et Travail". Un thème bien concret cette année encore, répondant aux attentes des participants à travers un programme de conférences exposées avec clarté par nos différents intervenants, des tables rondes et des ateliers permettant d'approfondir quelques-uns des sujets traités.

Lire la suite

A propos du prélèvement à la source

Le prélèvement à la source ne remet pas en cause les réductions d’impôts consenties pour les dons réalisés en 2018.

En outre, le gouvernement vient d’apporter une modification au calendrier relatif à ces remboursements, qui évite une immobilisation de trésorerie pénalisante :

Une avance de 60 % calculée sur la base de la situation fiscale de l’année antérieure sera versée le 15 janvier 2019 sur le compte bancaire pour lequel vous aurez communiqué ou confirmé les coordonnées préalablement dans votre déclaration de revenus. Le solde sera versé à l’été 2019.”
 
 

Faire un don

Famille d’abord : qu’est-ce à dire ?

Ce mot d’ordre du père Charmot1 a été choisi en 2005 pour titre de la Lettre du Mouvement Catholique des Familles. Une objection surgit spontanément quant à son opposition apparente à la formule bien connue de Charles Maurras : « Politique d’abord » ! Poussant plus loin le raisonnement, un lecteur suggère amicalement que cette formule serait en contradiction avec la philosophie thomiste, notamment le principe de totalité qui pose que la partie est ordonnée au tout : qu’en conséquence la famille est pour la société et non la société pour la famille. Le pape Pie XI2 opérant les distinctions nécessaires a résolu cette question en précisant très clairement les rapports entre famille et société civile :

Lire la suite

Retour sur le forum 2018

L'édition 2018 du Forum Orientation et Métiers s'est déroulée le samedi 10 novembre à Paris. 

Plus de 100 jeunes, collégiens et lycéens, ont profité de cette journée qui avait pour objectif de les aider à préparer leur orientation en leur délivrant des outils de réflexion pour faire les bons choix.

Lire la suite

  • 1
  • 2