Connexion Adhérent

Amis Du Samedi

Les «Amis du Samedi» est un mouvement fondé en 2007 par trois amies, désireuses de se donner au service des plus faibles. D’emblée, elles ont demandé au MCF d’encadrer leur action en lui donnant un cadre et une légitimité.

S’inspirant du modèle de l’association chrétienne «A bras ouverts», les Amis du Samedi accueillent spécifiquement, un samedi par mois, des enfants touchés par la déficience intellectuelle ou présentant des troubles psychomoteurs (pas d’handicapés moteur toutefois). Les encadrants sont tous des étudiants bénévoles et reçoivent chacun la responsabilité d’un enfant. L’objectif est d’apporter un cadre familier, une activité régulière au sein de sorties ludiques qui changent leur quotidien et qui leur permettent de se retrouver entre eux. Et pour les parents, c’est aussi l’occasion d’un repos réparateur.

Les années passent et ce mouvement est bien présent, comptant toujours plus de bénévoles désireux de se donner, et plus d’enfants heureux de vivre ces merveilleux moments. C’est un petit miracle de voir la joie et l’épanouissement des petits et des grands perdurer ainsi. Dieu bénit assurément « Les Amis du Samedi » et veille à son rayonnement !

Leur dernière sortie a été organisée en avril aux serres d’Auteuil. Clémence B., l’une des animatrices, en a parlé à Famille d’Abord ; voici son témoignage :

«Plantes tropicales, jeux de ballons et chasse aux œufs ont rythmé ces quelques heures ensoleillées. Thiphaine (qui a fêté ses 10 ans avec nous), Mayeul, Foucault, Camille, Faustine, Florentin et les autres sont fatigués mais heureux…

ADS r

En mars, le petit groupe était allé aux Haras de Jardy, à proximité de Versailles. Cramponnés aux barrières, les enfants avaient encouragé les cavaliers lors d’une grande compétition, très inquiets de savoir qui allait gagner. La visite des écuries n’avait laissé indifférent ni Aimery ni Jean : bien au contraire, ils ont caressé, et même embrassé les chevaux !

Ces sorties sont très enrichissantes pour les enfants qui entretiennent une belle complicité entre eux ainsi qu’avec leurs grands Amis. Ceux qui découvrent le handicap apprennent à agir en toute simplicité, grâce à l’entraide entre bénévoles et à la spontanéité des ‘petits phénomènes’. C’est un vrai bonheur de voir la joie et la simplicité qui rayonnent parmi la petite troupe. Les encadrants en ressortent grandis et s’attachent rapidement aux enfants : un bel apprentissage de la voie de l’enfance spirituelle».